Forum de discussion
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 «Un animal n’est pas un objet!»

Aller en bas 
AuteurMessage
Mica

avatar

Messages : 114
Date d'inscription : 22/04/2010
Localisation : Mauricie

MessageSujet: «Un animal n’est pas un objet!»   Ven 2 Juil - 1:03

Agence QMI
Guillaume Cloutier
Le Courrier du sud
01/07/2010 10h31


Ne partez pas sans lui

LONGUEUIL - Chaque année, à pareille date, des milliers d’animaux sont abandonnés par leurs propriétaires en raison de la période de déménagement. D’autres choisissent d’aller porter leur animal dans des refuges ou SPCA.

La Longueuilloise Sylvie Jean, propriétaire de SOS Minou et Pitou, trouve aberrant de constater que le même scénario se répète, année après année. « Les gens viennent déposer leur animal à notre refuge comme si de rien n’était. Un animal n’est pas un objet ! Et pourtant, plusieurs font comme si… C’est toujours la même histoire et je ne sais pas si nous allons pouvoir en accepter d’autres cette année puisque nous sommes déjà plein, explique Mme Jean. Et c’est la même chose à la SPCA Montérégie et à Montréal. »

N’importe quoi!

D’emblée, cette passionnée des animaux rappelle qu’à la base, se débarrasser d’un animal n’est pas la solution. « Premièrement, lorsqu’on adopte un animal, on doit être certain de pouvoir le garder pour sa durée de vie. Ce n’est pas un objet. Les gens se débarrassent de leurs animaux comme s’il s’agissait d’un fauteuil, s’indigne-t-elle. Pire encore, il y a des gens qui déménagent et laissent leur animal dans un logement vide! C’est carrément irresponsable et immature! »

Par ailleurs, Mme Jean ajoute que plusieurs personnes ignorent que des lois existent à l’effet que des propriétaires de logements ou de condominiums ne peuvent empêcher un locataire d’avoir un animal de compagnie. Elle insiste également sur l’importance de faire stériliser son animal de compagnie pour éviter toute sorte de problèmes, dont celui de la surpopulation. « On ne le dira jamais assez souvent! Il y a des maladies qui ont muté, il y a une surpopulation importante de chats et c’est totalement faux de dire qu’un chat vit très bien dehors », s’exclame Mme Jean.

Deux chats cherchent familles d’accueil

De son côté, la SPCA Montérégie est aussi débordée et recherche des foyers d’adoption pour ses centaines de chats et chiens.

Les raisons pour abandonner les animaux de compagnie lors des déménagements sont nombreuses mais la principale c’est que le propriétaire du nouveau logement n’accepte pas les animaux. Il n’est pas rare toutefois de voir des propriétaires d’animaux donner des raisons aussi absurde que « la couleur de mon animal ne va plus avec les nouvelles couleurs de ma cuisine !»


À tout les ans!!! Merrrrdddde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CarineB

avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 37
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: «Un animal n’est pas un objet!»   Ven 2 Juil - 9:01

C'est tellement triste, et ça arrive tout le temps, encore...

J'en ai déjà entendu parler du genre ''mon chat fit pu avec ma déco de salon''...

(soupir)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peekaboo

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 14/06/2010

MessageSujet: Re: «Un animal n’est pas un objet!»   Sam 3 Juil - 12:18

Mica a écrit:
Par ailleurs, Mme Jean ajoute que plusieurs personnes ignorent que des lois existent à l’effet que des propriétaires de logements ou de condominiums ne peuvent empêcher un locataire d’avoir un animal de compagnie.

Qu'il ne soit pas permis à un propriétaire d'interdire les animaux dans ses logements est un mythe courant que Mme Jean perpétue ici. Sur le site de la Régie du logement, il est bien indiqué que, si le bail interdit les animaux, le locataire n'a pas le droit d'en posséder. La question avait été posée à l'émission La facture, qui a répondu la même chose. Un bail qui interdirait les enfants n'aurait pas force de loi, puisqu'il s'agirait de discrimination, ce qui est contraire à la Charte des droits. Mais les animaux peuvent être interdits. Un petit bémol cependant : selon un ancien propriétaire que j'ai eu, même si le bail interdit les animaux, il peut être difficile de chasser un locataire pour cette seule raison, surtout si l'animal ne cause pas de problèmes. En fait, si l'animal ne cause pas de problèmes, la plupart des propriétaires vont probablement le tolérer. N'empêche qu'un bail est un contrat et que, si on le signe, on s'engage à le respecter.

Cela dit, ce qui précède n'excuse aucunement les gens qui abandonnent leurs animaux dans leur ancien logement lors d'un déménagement ou qui s'en débarrassent pour des raisons triviales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: «Un animal n’est pas un objet!»   

Revenir en haut Aller en bas
 
«Un animal n’est pas un objet!»
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment connaitre la couleur exacte d'un objet?
» Zutt!! J'ai oublié son nom (fleur, plante,animal...)
» [Coups de coeur] Maison & Objet Septembre 2010
» [Maison & Objet] Deco-Design décerne un prix LES DECOUVERTES
» Objet déco bleu turquoise ou jaune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Info-Perroquet :: Discuter de tout et de rien :: Défoularium-
Sauter vers: