Forum de discussion
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le PBFD (Virus du BEC ET DES PLUMES)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CarineB

avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 36
Localisation : Québec

MessageSujet: Le PBFD (Virus du BEC ET DES PLUMES)   Lun 10 Mai - 22:05

Le virus du bec et des plumes
(beak and feathers disease)


La maladie du bec et des plumes des psittacidés (Psittacine beak and feather disease; PBFD) est causée par un virus appelé circovirus décrit pour la première fois chez des espèces de psittacidés australiens dans les années 1970.. Un oiseau s'infecte en inhalant ou ingérant le virus présent dans les selles, les sécrétions du jabot et la poudre de plumes d’un oiseau infecté. Un oiseau peut aussi s'infecter s'il entre en contact avec des surfaces contaminées par le virus. Tous les psittacidés sont susceptibles d’être infecté par le circovirus, mais il semble que les oiseaux natifs de l’Océanie, de l’Asie et de l’Afrique soient davantage susceptibles. Généralement, cette maladie affecte les jeunes oiseaux de moins de trois ans. La majorité des adultes infectés développe une infection transitoire, c’est-à-dire qu’ils développent des anticorps contre le virus et l'élimine sans jamais développer des anomalies au niveau des plumes. Le virus s’attaque principalement aux plumes (le virus abîme seulement les plumes en phase de croissance. Donc l’oiseau en mue montrera rapidement des plumes anormales) mais peut aussi causer d’autres symptômes selon l’âge où le perroquet a été infecté: les très jeunes oiseaux (moins d’un mois) vont présenter plusieurs jours de dépression. C’est une période de phase active de mue donc des lésions aux plumes vont être visibles rapidement (hémorragies, nécrose et étranglement à la base). Les plumes malades cassent et tombent facilement. Survient souvent par la suite une stase du jabot et de la diarrhée. Le décès survient généralement en 1 à 2 semaines après le début des signes cliniques.

Chez les jeunes perroquets de plus d’un mois, on remarque moins d’anomalies de plumage, car la plupart de leurs plumes sont déjà formées. Ce sont plutôt des signes de pneumonie, d’entérite, perte de poids rapide que l’on remarque. Le décès survient parfois sans que des lésions aux plumes soient décelables.

Chez le perroquet adulte, le cours de la maladie est plutôt chronique. Au rythme des mues, des plumes anormales apparaissent. L’oiseau se dégarnit progressivement. Des lésions au bec (allongement anormal, ulcération de la bouche) et aux griffes (allongement anormal) sont parfois présentes. Le système immunitaire est également affecté. L’oiseau est souvent incommodé par des infections secondaires. Le décès survient après plusieurs mois ou années.

Les poussières de plumes, selles et secrétions nasales ou buccales sont contagieuses pour les oiseaux qui les inhalent ou les ingurgitent. L’administration d’acyclovir et d’un stimulant d’immunité améliore quelque peu la vie des perroquets atteints, mais l’issue de la maladie est toujours fatale. Un vaccin est disponible en Australie mais pas encore en Amérique. Il est possible de désinfecter un environnement contaminé à l’aide d’eau de Javel, d’iode 1% ou de chaleur (80°C pendant 1 heure).

Les oiseaux infectés en jeune âge développent progressivement des plumes anormales. Les plumes peuvent conserver leur fourreau (enveloppe), être difformes, tordues ou de couleur anormale, contenir des hémorragies, être cassées ou tomber de façon précoce. Il est important de savoir que certaines espèces d’oiseaux peuvent avoir des anomalies très subtiles au niveau de leur plumage ce qui ne facilite pas le diagnostic de cette maladie. Certains oiseaux peuvent développer des becs anormaux. Les problèmes au niveau du bec peuvent survenir à n'importe quel stade de la maladie, mais surviennent plus souvent lorsque la maladie est avancée. La plupart des oiseaux qui développent des plumes anormales meurent 6 mois à 1 an après l'apparition des signes cliniques. Toutefois, certaines espèces d’oiseaux ont regagné un plumage normal sur une période de quelques mois. Un circovirus légèrement différent pourrait être impliqué dans ce dernier scénario. Il n’y a pas de traitement pour cette maladie. On peut favoriser la survie de l’oiseau en le mettant dans un environnement avec stress minimal, et en lui donnant des traitements de support, par exemple des antibiotiques pour contrôler les infections secondaires.

La maladie du bec et plumes des psittacidés ne peut pas être diagnostiquée simplement en examinant les plumes de l’oiseau, car plusieurs autres conditions peuvent causer des changements similaires. Aussi, certains oiseaux peuvent avoir le virus dans leur sang sans avoir de plumes anormales. C’est le cas si cela ne fait pas assez longtemps qu’ils ont été infectés par le virus. Un test d’ADN est disponible pour déterminer si un oiseau est infecté par le circovirus. Ce test peut être fait sur le sang ou sur une plume anormale. Le test sur le sang est fort utile pour identifier un oiseau infecté qui n'a pas de plumes anormales. L’interprétation du test est complexe en ce sens qu’un test positif chez un oiseau qui ne présente pas de plumes anormales ne veut pas dire que l’oiseau développera la maladie. Il est possible que cet oiseau élimine le virus et c’est pourquoi il convient de retester les oiseaux qui entrent dans cette catégorie 3 mois plus tard. Similairement, un test négatif sur un oiseau qui présente des plumes anormales ne permet pas d’éliminer le PBFD à coup sûr, car lors d’infection sévère le test peut ne pas bien fonctionner. L’étude microscopique d’une plume anormale peut alors être utilisée pour identifier les lésions causées par le virus. Un oiseau avec un test d’ADN positif pour le circovirus dans son sang devrait toujours être isolé. Si l’oiseau possède un plumage normal, ce dernier devrait être retester trois mois plus tard, tel que mentionné précédemment. Si le test est toujours positif, l’oiseau doit être considéré porteur asymptomatique et pourrait développer des plumes anormales dans le futur. Il est alors préférable de garder cet oiseau isolé en permanence.

Cette maladie pourrait être éliminée complètement de la population d'oiseaux maintenus en captivité en s'assurant que seuls les oiseaux avec un test d'ADN négatif soient introduits dans un groupe d'oiseaux. Il est recommandé de tester tous les oiseaux susceptibles aux virus pour déterminer s'ils sont porteurs du circovirus. Ceci est particulièrement important pour les oiseaux reproducteurs, les oiseaux retrouvés dans les animaleries et les oiseaux présentés au vétérinaire pour un examen suite à l'achat.

http://www.aqap-qc.com/articles_details.asp?aId=58
http://www.perroquet-perroquets.com/parasites-virus-perroquets.php

Comment vous assurer que votre perroquet n'a pas le PBFD?- Faites tester votre oiseau chez votre vétérinaire aviaire,
- À l'arrivée d'un nouvel oiseau, effectuez toujours une quarantaine pendant laquelle vous ferez tester votre nouveau venu
- Ne fréquentez plus les animaleries où des perroquets sont à vendre afin d'éviter de ramener accidentellement le virus chez vous (La grande majorité des animaleries ne testent pas leurs oiseaux, donc ne savent pas s'ils sont malades et le roulement d'oiseaux étant important, le risque de contagion est accru)
- Si vous visitez quelqu'un qui a un perroquet non testé, prenez soin en revenant à la maison de laver vos vêtements, prendre une douche et laisser vos souliers à l'extérieur avant de manipuler votre oiseau.
- Faites un nettoyage et une désinfection à fonc de vos cages régulièrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le PBFD (Virus du BEC ET DES PLUMES)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maladie du bec & des plumes (sigle PBFD en anglais)
» Mue française ou PBFD - Maladie des plumes et du bec
» P'tite grise qui manque des plumes...ne poussent pas vites!
» plumes bizard jeune calo???
» mon ondulée perd ses plumes?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Info-Perroquet :: Forum :: Maladies, santé, l'hygiène et soins généraux-
Sauter vers: