Forum de discussion
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le POLYOMAVIRUS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CarineB



Messages : 393
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 35
Localisation : Québec

MessageSujet: Le POLYOMAVIRUS   Lun 10 Mai - 21:40

Polyoma virus aviaire

Cette maladie a été découverte au départ chez des bébés perruches ondulées. Cette maladie est parfois nommée « maladie des perruches ondulées au sevrage », mais elle ne touche pas que les perruches, elle peut également affecter les perroquets. Il y a des espèces plus à risque tels que les eclectus, les conures, les perruches à colliers et les aras. Cette maladie peut également toucher les pinsons et en particulier les pinsons australiens.

Le virus a été largement décrit chez les perruches, chez qui il cause ce qu’on appelle communément la mue française. Des anomalies aux plumes apparaissent chez les jeunes perruches au sevrage. Celles qui ne meurent pas, demeurent souvent porteuses sans symptômes du virus et servent de réservoir de contamination pour les autres.

Cette maladie affecte généralement les bébés, mais peut être présentes très rarement chez les spécimens adultes. La maladie se transmet généralement des parents porteurs sains aux oisillons lors du repas par régurgitation. On suspecte aussi que l'inhalation du virus pourrait également causer la maladie.

Symptômes :
•Mort subite chez les perruches ondulées de 10 à 20 jours
•Mort subite des perroquets âgés entre 2 à 14 semaines
•Abdomen distendu
•Cloaque souillé d'urine
•Problème de croissance de plumes
•Déshydratation
•Rougeur de la peau
•Mauvais plumage ressemblant au PBFD
•Anorexie
•Stase du jabot
Chez les perroquets, il est rare de voir des signes cliniques. Souvent, l'oiseau est trouvé mort. S'il y a lieu les signes seront présents seulement 24 heures avant le décès.

Causes :
Voir introduction. Cette maladie est causée par un virus.

Traitement :
Aucun. Généralement les bébés atteints vont mourir. Il sera important par la suite de trouver la provenance du virus. S'il s'agit d'un élevage de perruches ondulées, il est plutôt conseillé de tuer les adultes qui pourraient être porteurs sains et de désinfecter adéquatement l'environnement avant de repartir avec une nouvelle lignée en santé.
Forme chronique chez les perroquets adultes avec perte de poids, anorexie intermittente, production abondante d’urine, malformation des plumes, infections bactériennes et fongiques récurrentes, problèmes neurologiques, décès.

Le virus se retrouve dans les poussières de plumes et les selles. La contamination s’effectue par inhalation ou ingestion de particules virales. Le virus est particulièrement résistant à la désinfection. L’eau de javel s’avère être un des meilleurs produits pour inactiver le virus.

Prévention :

Un excellent vaccin est disponible et devrait être administré à tout perroquet susceptible d’avoir des contacts avec des oiseaux inconnus ainsi qu’à tous les perroquets ayant côtoyé un individu malade. Ce vaccin peut être administré à partir de 6 semaines aux bébés oiseaux. Il est considéré comme étant efficace. Tous les oiseaux plus à risques devraient systématiquement être vaccinés. Il existe également un test pour dépister la maladie. Les quarantaines ne sont pas négligeables, elles doivent être réalisés avec sérieux lors de l'achat de reproducteurs pour éviter d'introduire des porteurs sains dans l'élevage.

http://www.perroquet-perroquets.com/parasites-virus-perroquets.php
http://www.animauxexotiques.com/oiseaux/maladies/polyoma.htm

Comment vous assurer que votre perroquet n'a pas le POLYOMAVIRUS?
- Faites tester votre oiseau chez votre vétérinaire aviaire,
- À l'arrivée d'un nouvel oiseau, effectuez toujours une quarantaine pendant laquelle vous ferez tester votre nouveau venu
- Ne fréquentez plus les animaleries où des perroquets sont à vendre afin d'éviter de ramener accidentellement le virus chez vous (La grande majorité des animaleries ne testent pas leurs oiseaux, donc ne savent pas s'ils sont malades et le roulement d'oiseaux étant important, le risque de contagion est accru)
- Si vous visitez quelqu'un qui a un perroquet non testé, prenez soin en revenant à la maison de laver vos vêtements, prendre une douche et laisser vos souliers à l'extérieur avant de manipuler votre oiseau.
- Faites un nettoyage et une désinfection à fond de vos cages régulièrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le POLYOMAVIRUS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le polyomavirus
» Polyomavirus
» Polyomavirus et/ou mue française
» polyoma aviaire
» Les tests pour un nouvel oiseau : Chlamydia, Pacheco, PBFD, Polyomavirus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Info-Perroquet :: Forum :: Maladies, santé, l'hygiène et soins généraux-
Sauter vers: